Le mécénat d’entreprise

28/02/2018

Cette forme de soutien d’organisations d’intérêt général est une véritable opportunité pour les écoles chrétiennes. Thomas Sabik, membre du comité de l’ACSI, nous explique pourquoi.

Thomas est président de l'école Mathurin Cordier à Mantes-la-Jolie, et membre du comité de l'ACSI-Francophonie, a découvert depuis deux ou trois ans le mécénat d'entreprise, la possibilité offerte à des entreprises de soutenir un organisme d'intérêt général contre une réduction d'impôt. Cette réduction est encore limitée pour l'instant il est vrai, mais reste néanmoins intéressante pour nos écoles chrétiennes, susceptibles ainsi de mobiliser en leur faveur différentes entreprises locales ou extra-locales.

Après avoir développé une méthodologie de présentation du mécénat et l'avoir appliquée avec un certain succès au sein de leur école, Thomas propose une formule clés en main pour les écoles intéressées, incluant :

  • soirée avec un entrepreneur chrétien autour d’une collation,
  • présentation du mécénat en général,
  • présentation de l’œuvre,
  • présentation des moyens possibles de soutien

Le format contient un ensemble de documents prêts à l’emploi ou simples à adapter à chaque école, avec en particulier des modèles d’invitation et un Powerpoint de présentation.

 

Description du mécénat

Modalités

C’est un don à un organisme, sans contrepartie, qui doit permettre à l’association d’intérêt général d’accomplir son objet, ici l’éducation chrétienne.

Il faut donc que le don soit non attribué. Ceci exclut les parrainages liés à des enfants nommés dans le but de diminuer ou supprimer les frais de scolarité.

Les chiffres-clé sont :

  •  Réduction fiscale : 60% 
  •  Plafond d’exonération maximum : taux 5/00  (Ex. un CA 250K€ permet un don de 1250€)
  •  Durée de report : 5 ans 

Rq : l’Angleterre et les Etats-Unis peuvent donner avec 100% d’exonération

Bénéficiaire du don - conditions à remplir

Causes d’intérêt général : Éducation : établissements publics ou privés sous contrat ou hors contrat, à condition qu’il y ait autorisation effective d’ouverture, liberté de conscience et contrôle de l’Etat. Autres domaines :

  • Sciences
  • Sociales
  • Humanitaires
  • Sportives
  • Familiales et culturelles

 Différentes formes possibles

  • Financier
  • Nature (stock de marchandises, exécution de prestations de service, mise à disposition de moyens ou de personnel, etc.)
  • Compétence (transfert de connaissances)

Principales motivations pour les entreprises

Il faut savoir que les entreprises en règle générale apprécient de faire du mécénat. Le mécénat est en augmentation : de 25 % en 3 ans, de 2,8mds à 5,5mds. C’est un mécénat de grandes fondations mais aussi local, qui se développe.

Il est possible qu’il y ait une nouvelle révolution industrielle, qui soit une révolution solidaire : si le développement économique et la construction d’une société solidaire, équitable et harmonieuse, ne pouvaient pas advenir l’un sans l’autre ? (Charlotte DEKOKER, déléguée générale adjointe d’Admical)

Est-ce l’avenir de l’économie et de l’intérêt général ? L’entreprise de demain sera engagée.

 Pourquoi investissent-elles ?

  1. Contribuer à l’intérêt général
  2. Exprimer et incarner les valeurs de l’entreprise
  3. Construire des relations avec les acteurs du territoire
  4. Valoriser l’image et la réputation de l’entreprise
  5. Développer de nouvelles relations avec ses partenaires
  6. Cohésion interne de l’entreprise (fédérer et fidéliser les collaborateurs)
  7. Mise à disposition globale de leurs ressources

Pas uniquement faire de l’argent mais aussi apporter qqchose à leurs employés et à la communauté.

 Où investissent-elles ?

  • 1-9 salariés : Sport et social – mais aussi aux écoles à moindre niveau
  • 10-249 salariés : Idem
  • 250 salariés et plus : Idem, avec cette fois une forte dotation à l’éducation (57%)

 Ce qu’il faut retenir…

Le taux de mécénat des entreprises à partir de 1 salarié progresse : le taux d’entreprises mécènes en France passe de 12 à 14%. Parmi ces entreprises mécènes, on compte une large majorité de TPE (72%).

Le budget 2015 du mécénat d’entreprise s’élève à 3,5 milliards d’euros. Il est porté par les ETI/GE, véritables moteurs du mécénat d’entreprise en France. Si l’engagement des TPE demeure fragile, on note un affermissement concernant les PME.

Les entreprises placent l’intérêt général avant les considérations d’image dansleurs motivations liées au mécénat. Elles accordent une importance croissante à leurs relations avec les acteurs du territoire.