L'apprentissage collaboratif 

printUne série d'articles de Roslyn Barnes, ACSI Europe. 12/02/2021   |   

apprentissage collaboratif elements

 

Sommaire 

 1  Éléments d'un apprentissage collaboratif efficace

 2  Les avantages de l'apprentissage collaboratif

 3  Les stratégies de l'apprentissage collaboratif

 4  La collaboration professionnelle enseignant-enseignant

 

 1  Éléments d'un apprentissage collaboratif efficace

La collaboration dans nos classes et au-delà semble être une bonne idée en tant que méthode pédagogique… mais de quoi s'agit-il exactement, et comment l'utiliser pour améliorer l'apprentissage des élèves ?

Nous allons aborder la réponse à cette question en suggérant quelques éléments qui font de la collaboration une expérience d'apprentissage efficace. Tous ces éléments ne sont pas à chaque fois nécessaires, mais l'expérience montre qu'ils permettent des résultats nettement meilleurs.

   Avoir des objectifs spécifiques

Le fait d'avoir des objectifs clairement énoncés ne pouvant être atteints que grâce à la collaboration et à l'interdépendance des élèves est plus qu'une option, c'est une priorité. Tous les objectifs du projet ne doivent pas nécessairement être de type collaboratif, mais c'est important qu'il y en ait.

   Les responsabilités individuelle et collective

Le groupe est responsable de l’accomplissement d'une tâche définie, mais les élèves sont individuellement responsables de leur contribution aux travaux du groupe. Cela nécessite généralement que des éléments d'évaluation tant de groupe qu'individuelle soient intégrés dans le projet.

   Des tâches collaboratives significatives

Les élèves trouvent généralement motivant le fait de réfléchir à une question importante, ainsi que celui d'avoir une certaine liberté dans la méthode de recherche d'une réponse. Pour être réellement collaborative, une tâche doit pouvoir être décomposée en différentes sous-tâches permettant aux élèves d'endosser des rôles différents mais d'égales valeurs, tout en soutenant les autres membres du groupe dans leurs rôles respectifs. Aucun élève n'a toutes les réponses, ce qui implique que tous partagent les informations, idées, questions et propositions de réponses. Il est important qu'ils puissent débattre entre eux sur la façon d'aborder la tâche et sur le type de solution à apporter.

   Une direction et conseils correctement dosés

L'enseignant doit veiller à n'intervenir ni trop, ni trop peu, ni trop tôt, ni trop tard ! Il doit réussir à fournir des limites claires et sécurisantes, tout en favorisant l'imagination des élèves.

   L'environnement physique et social collaboratif

La collaboration nécessite du temps, de l'espace, des structures, des ressources et des règles de comportement... Cela facilitera la communication ouverte, l'interdépendance et l'établissement de la confiance entre élèves. C'est le rôle de l'enseignant de développer ces choses et d'apprendre aux élèves à le mettre en valeur.

   Des temps de bilans et de réflexion 

Un projet collaboratif n'est pas un événement ponctuel, mais un processus continu. Des temps réguliers de bilans d'élève à élève et d'élèves à enseignants doivent être intégrés au projet dès le départ. Cette analyse peut aussi bien porter sur le processus d'apprentissage que sur les résultats du projet.

fleche haut

 

 2  Les avantages de l'apprentissage collaboratif

apprentissage collaboratif benefice 2Une autre question : pourquoi utiliser des stratégies d'apprentissage collaboratif dans nos salles de classe ? En d'autres termes, les stratégies d'apprentissage collaboratif améliorent-elles les résultats des élèves d'une manière qui ne serait pas possible sans elles ?

Voici cinq avantages du fait de mettre en place des stratégies d'apprentissage collaboratif :
 

   Accroître l'engagement des élèves dans leur apprentissage

Travailler sur un projet avec des camarades de classe qui implique d'étudier un problème, de résoudre un problème ou de créer un produit est plus motivant pour la plupart des élèves que les activités d'apprentissage passif.
 

   Développer des compétences sociales comme la communication, la résolution de conflits et autres 

Dans une tâche collaborative, les élèves ne peuvent atteindre leurs objectifs qu'en partageant et en confrontant leurs idées. Ceci leur permet de développer des compétences importantes pour leur implication dans la communauté et sur le lieu de travail, aujourd'hui et dans l'avenir.
 

   Encourager la créativité, la pensée critique et la capacité de résolution de problèmes

Dans la plupart des activités d'apprentissage collaboratif, il n'y a pas de réponse facile, mais de nombreuses façons possibles de développer une solution. Les élèves ont ainsi la possibilité de s'exercer à penser autrement.
 

   Démontrer la valeur de la diversité

Comme dans la vie réelle, aucun élève n'a toutes les compétences ou les réponses. Dans un projet collaboratif, les élèves apprennent à valoriser les points de vue des autres, très souvent différents.
 

   Offrir de réelles possibilités d'intégration biblique

Lors d'un travail collaboratif, il est souvent possible d'amener les élèves à réfléchir aux enseignements et
principes bibliques.fleche haut
 

 3  Les stratégies de l'apprentissage collaboratif

 

apprentissage collaboratif strat gie 1Une bonne méthode pour démarrer l'apprentissage collaboratif consiste à repérer, parmi les tâches qu'accomplissent déjà vos élèves, lesquelles pourraient être réalisées en collaboration. La résolution d'un problème, la mise en oeuvre d'une compétence, la réflexion sur un concept ou la création d'un produit sont autant d'activités pouvant se faire en collaboration. Il s'agit ensuite de décider de la manière de procéder, qui peut impliquer des stratégies simples ou plus complexes.

Voici des pistes de réflexion pour vous aider à démarrer :

 

   Quelques stratégies simples

Plutôt utilisées dans le cadre d'une leçon que dans un projet à plus long terme, les stratégies simples impliquent un certain nombre d'éléments d'un apprentissage collaboratif efficace :
  • 1 2 nPenser-Échanger-Partager (ou « 1-2-n »). Donnez aux élèves le temps de réfléchir à une idée ou à un problème par eux-mêmes, puis d'échanger avec un ou une camarade avant de partager leurs idées combinées avec les autres.

  • Apprentissage collaboratif set de table smlLe set de table. Chaque élève enregistre sa propre idée sur sa partie du « set de table » partagé, avant d'en discuter en groupe et d'écrire la réponse combinée au centre.
     
  • La table ronde. Les élèves d'un même groupe écrivent sur une feuille leurs réflexions au sujet d'une idée, d'une question ou d'un problème, puis passent la feuille à l'élève suivant pour qu'il y ajoute ses propres réflexions. Plusieurs feuilles portant sur des sujets différents peuvent circuler dans les groupes en même temps. Chaque groupe travaille ensuite à produire un résumé qu'un élève du groupe présente à toute la classe.

 

   Stratégies d'interprétation ou de traitement

Ces stratégies impliquent que les élèves traitent les informations qui leur sont fournies puis présentent leur compréhension sous une forme ou une autre.
  • Jeu de rôle. Les élèves écrivent et interprètent un dialogue qui illustre ou applique ce qu'ils ont appris. Une variante de cette méthode consiste à organiser avec les élèves une sorte d' « assemblée populaire », où de petits groupes d'élèves représentent les différents acteurs du problème traité. Par exemple, dans un cours d'études commerciales sur les sociétés multinationales, j'ai donné aux élèves un scénario d'une compagnie pétrolière souhaitant s'implanter dans un pays en développement. J'ai désigné quelques étudiants pour représenter la compagnie, certains étaient des entreprises locales ou des groupes communautaires, et d'autres représentaient le gouvernement local ou national. Nous avons eu une « discussion » animée sur les avantages et les inconvénients d'autoriser la multinationale à s'installer, et nous avons produit un « contrat » décrivant les conditions convenues.

  • Reportage. Demandez à vos élèves de travailler en équipes journalistiques et de produire un reportage (pour un journal, un site d'information ou une télévision) sur un événement historique ou une question d'actualité.

  • Reportage de détective. Formez avec vos élèves des groupes qui seront autant d'équipes de « détectives », et donnez-leur un ensemble de preuves qu'ils doivent utiliser pour résoudre une question scientifique ou historique. Demandez-leur ensuite de préparer, ou préparez vous-même, un rapport de leurs conclusions.

 

   Stratégies de recherche

Ces stratégies impliquent que les élèves travaillent ensemble pour collecter, analyser et appliquer les informations.
  • Puzzle (jigsaw). Formez des groupes d'élèves appelés à devenir « experts » sur un aspect particulier de la question ou du sujet de la recherche. Chaque groupe se « forme » sur son domaine particulier en se renseignant auprès d'autres personnes, ou en faisant des recherches, dans des livres ou sur les sites internet par exemple. Rassemblez ensuite de nouveaux groupes en prenant un expert de chaque domaine et faites-les travailler ensemble pour concevoir une solution à la question ou au problème général, en s'appuyant sur les connaissances de chaque expert. Par exemple, j'ai proposé à une classe d'études sociales étudiant l'Europe médiévale le projet de concevoir le meilleur château. Chaque élève est devenu un expert en géographie, en architecture ou en stratégie militaire, puis a travaillé avec un expert de chacun des autres domaines pour concevoir son château et expliquer l'intérêt de chacune des caractéristiques choisies.

  • Enquête. Les groupes d'élèves choisissent une question pertinente et stimulante à laquelle ils veulent trouver une solution, puis conçoivent et mènent une enquête pour y répondre. Ils présentent à la fin leur solution à aux autres groupes, à d'autres classes ou à un auditoire de parents ou enseignants.fleche haut

 

 4  La collaboration professionnelle enseignant-enseignant

 
apprentissage collaboratif equipe 1Beaucoup d'entre nous comprennent les avantages de l'apprentissage collaboratif dans la classe, et désirent voir les élèves développer des attitudes et des compétences coopératives… mais qu'en est-il en-dehors de la classe - dans la salle des professeurs ? Votre école est-elle un lieu où les enseignants travaillent ensemble, partagent des ressources et échangent leurs commentaires pour améliorer leur pratique ? Vos relations avec vos collègues sont-elles marquées par la confiance, le respect et le désir d'apprendre de ceux qui sont différents?
 
Et si nous dépassions même le cadre de l'école pour voir plus loin ? Existe-t-il des moyens de vous engager personnellement et professionnellement avec des collègues d'autres écoles de votre ville, de votre pays ou même du monde entier ?
 
Questions personnelles parfois pas évidentes à aborder, mais combien importantes ! Voici quelques réflexions…
 

   Partager des ressources et des idées

Vous pourriez par exemple pendant les réunions du personnel consacrer un temps à part pour mettre en évidence ou partager entre vous les bonnes idées pédagogiques de l'un ou de l'autre. Ou lancer un magazine numérique avec de courts articles et des analyses régulières. L'utilisation de la technologie ne devrait pas non plus être en reste : créer des dossiers partagés, créer ou contribuer à un blog, participer à un cours en ligne avec quelques collègues... les pistes sont nombreuses :-) !
 

   Partages-bilans sur les pratiques pédagogiquesapprentissage collaboratif equipe 2

On a souvent tendance à craindre les observations en classe, mais elles peuvent être un bon moyen d'acquérir une nouvelle perspective sur son enseignement. Il peut aussi se révéler très enrichissant de simplement prendre le temps de faire un bilan de votre enseignement avec un collègue en examinant ensemble des travaux d'élèves.

 

   Résoudre des questions ou des problèmes réels en classe (recherche-action)

Nous rencontrons tous des questions ou des problèmes particuliers ayant tendance à revenir souvent, comme un concept à enseigner que les élèves ne semblent jamais « comprendre »... Pourquoi ne pas se réunir avec d'autres enseignants pour réfléchir à des stratégies, les tester et évaluer leur impact ? Vous pourriez ensuite partager ce que vous avez appris avec l'ensemble du personnel ou même avec d'autres écoles.
 

   Projets multidisciplinaires

Planifier des projets transversaux avec des enseignants d'autres matières donne l'occasion aux élèves d'atteindre des objectifs pédagogiques dans plus d'un domaine à la fois. Ces objectifs doivent être clairs et bien définis, et cela exige une certaine flexibilité quant à la manière et le moment où ces objectifs seront atteints, mais le résultat est souvent très encourageant.
 

   Projets collaboratifs internationaux

ACSI Europe propose une formation en ligne sur les projets collaboratifs internationaux. Elle permet aux enseignants de former un partenariat avec un ou deux enseignants d’un autre pays, d’apprendre ensemble l’apprentissage par projet et d’engager leurs élèves à mener à bien un projet avec des élèves des classes d’enseignants partenaires. Ce cours se fait en trois phases :
  • Phase 1 : Rejoignez le cours et trouvez un partenaire de projet.
  • Phase 2 : Collaborez avec votre partenaire pour développer un projet (4 semaines).
  • Phase 3 : Mettez en œuvre le projet avec vos élèves et partagez vos résultats.
 
N'hésitez pas à nous contacter si vous en ressentez le besoin, pour une aide que nous serions heureux de vous apporter selon nos moyens, pour une visite ou des conseils, ou simplement pour partager l’étape où vous en êtes et vos actions mises en place !

apprentissage collaboratif elements