Pour une évaluation constructive

Une série d'articles de Roslyn Barnes, ACSI Europe. 22/02/2021   |print   

L'évaluation est un sujet complexe et controversé, mais joue un rôle important tout au long du processus de l'apprentissage. Bien qu'elle soit nécessaire pour évaluer les progrès des élèves par rapport aux compétences de base à acquérir ou aux objectifs d'apprentissage établis, elle ne doit pas être juste considérée comme un simple événement ponctuel à la fin d'un cours ou d'un chapitre. Lorsque vous entendez le mot « évaluation », vous pensez certainement immédiatement à des tests, examens et autres types de travaux notés. Cependant, l'évaluation devrait aller bien au-delà de ces quelques notes, et pouvoir fournir aux élèves et aux enseignants des renseignements réguliers sur les progrès réalisés pendant tout le processus d'apprentissage.
 

apprentissage collaboratif elements

Sommaire 

 1  Quelques concepts de base sur l'évaluation

 2  Penser et concevoir l'évaluation

 3  Cas particuliers : l'auto-évaluation et l'évaluation par les pairs

Article lié : méthode de conception d'un cours à rebours.

 

 1  Quelques concepts de base sur l'évaluation

   Le rôle moteur de l'évaluation 

S'attendre à une évaluation à la fin d'une leçon ou d'un chapitre motive d'une certaine façon l'investissement dans la compréhension et l'apprentissage des notions, et influence de manière significative ce qu'on apprend et comment on l'apprend. Par ailleurs la forme de l'évaluation joue aussi un rôle : par exemple le contrôle de connaissances ou la présentation d'un projet sur les mêmes notions à apprendre produiront chez un même élève des résultats très différents en termes d'apprentissage.

   Le rôle accompagnateur de l'évaluation leaders experimenter

Le but de l'évaluation n'est pas seulement de donner une note qui va figurer sur un bulletin. Elle a aussi, et peut-être surtout, pour but « d'accompagner » tant élèves qu'enseignants, en leur permettant d'obtenir des information précises et utiles sur les progrès réalisés concernant les choses à savoir ou les objectifs d'apprentissage. Elle devrait ainsi pouvoir aider les élèves à mieux apprendre et à progresser, et les enseignants à ajuster et à améliorer leur pédagogie et leur enseignement. Cela implique bien sûr que les objectifs d'apprentissage et les compétences de base à acquérir existent de façon bien définie, et soient bien connus des enseignants et des élèves.

   La diversité des méthodes d'évaluation

Diverses méthodes d'évaluation devraient être utilisées, afin de s'adapter à des élèves ayant divers styles d'apprentissage, ainsi que des arrière-plans et des préférences variés. L'évaluation gagne en efficacité lorsque les élèves peuvent garder des traces, dans un cahier par exemple, des diverses activités réalisées, qui seront autant d'étapes marquant leurs progrès vers les objectifs d'apprentissage. Il peut être envisagé de laisser une certaine liberté de choix à l'élève concernant le style et le degré de difficulté de l'évaluation.
 

   L'évaluation représente bien plus qu'une simple notation

La notation n'étant pas le but principal de l'évaluation, toutes les notes n'ont pas nécessairement besoin d'être consignées dans le bulletin ou le carnet de notes. Par ailleurs les notes enregistrées devraient être pondérées en fonction de leur importance, en accordant un poids plus important à celles qui ont lieu vers la fin de la leçon ou du chapitre qu'aux exercices à visée formative.
 
fleche haut
Matière à réflexion Matière à réflexion : Quelles sont vos avis et vos questions concernant l'évaluation ?
 

 2  Penser et concevoir l'évaluationHire Web Designers

Il ressort du point précédent que l'évaluation doit être soigneusement pensée, avec une vision
de l'ensemble du processus d'apprentissage. Voici une adaptation de l'intéressante méthode de conception d'une évaluation de Wiggins et McTighe (2005), appelée « conception à rebours » :
  • Définir des objectifs d'apprentissage clairs (pour vous) et sous forme de grandes idées (importantes, transmissibles). Ils correspondent en général aux compétences de base à acquérir, mais il est parfois utile de les reformuler pour mieux les saisir et les comprendre.
  • Développer un petit nombre de questions essentielles un brin provocatrices, exprimées dans un langage adapté aux élèves, et les menant vers les grandes idées contenues dans les objectifs d'apprentissage. 
  • Identifiez le type de critère ou de preuve qui va permettre d'évaluer dans quelle mesure les objectifs sont atteints, et/ou de vérifier que les élèves savent répondre aux questions essentielles.
  • Concevez un pack d'évaluation comprenant des tâches variées conçues pour produire les critères ou preuves que les objectifs d'apprentissage sont atteints.
  • Planifiez des activités d'apprentissage qui aideront les élèves à développer et à pratiquer les connaissances et compétences dont ils auront besoin pour réussir le pack d'évaluation.
 
Du point de vue de l'enseignant-concepteur, le processus semble plutôt linéaire... et quelque peu à rebours. En d'autres termes, l'enseignant commence en gardant à l'esprit le résultat final (tel qu'il est exprimé dans les objectifs d'apprentissage), puis travaille en marche arrière, remontant des questions essentielles vers les activités d'apprentissage en passant par l'évaluation. De nombreux enseignants travaillent dans le sens inverse, ce qui aboutit souvent à une évaluation qui ne permet pas de vérifier s'il y a réellement eu apprentissage. 
 
Les élèves, quant à eux, vont vivre le processus de manière assez différente : il sera probablement plus dynamique et plus évolutif. Ils passeront par une étape d'expérimentations et d'activités d'apprentissage, feront face aux questions essentielles, puis bénéficieront d'une évaluation formative (peut-être en faisant des allers et retours entre les deux) avant de s'attaquer à des tâches d'évaluation clés. Celles-ci leur permettront enfin de montrer qu'ils ont bien accompli des progrès dans leur apprentissage et atteint les objectifs fixés. 
designer view
student view
Nous vous proposons dans un article spécifique d'en savoir davantage sur la méthode de conception d'un cours à rebours.
 
fleche haut
Matière à réflexion Matière à réflexion : Quelles sont vos façons personnelles de concevoir une évaluation ?

 

 3  Cas particuliers : l'auto-évaluation et l'évaluation par les pairs

cochesSi l'enseignant conçoit l'évaluation et en reste responsable, les recherches sur l'évaluation nous indiquent que les élèves jouent eux-mêmes un rôle important dans le processus d'évaluation. Les stratégies d'évaluation proposées peuvent inclure des activités encourageant les élèves à réfléchir sérieusement sur ce qu'ils apprennent, comment ils l'apprennent et sur ce qu'ils retiennent (c'est-à-dire l'auto-évaluation), et des activités où les élèves se font des retours entre eux (c'est-à-dire l'évaluation par les pairs).
 
   L'auto-évaluation : elle aide les étudiants à mieux s'approprier leur apprentissage et à être plus intentionnels et concentrés sur l'objectif. Partagée avec l'enseignant, elle peut lui permettre d'obtenir des informations utiles sur le niveau de compréhension de l'élève, et de planifier la suite de l'enseignement. Voici quelques exemples :
  • Un journal d'apprentissage, où les élèves répondent à des questions écrites au tableau, en datant chaque entrée et construisant ainsi un récit descriptif personnalisé de leur apprentissage. Les questions peuvent leur porter sur le sens de ce qu'ils apprennent, les stratégies qu'ils ont utilisées pour l'apprendre et les domaines où ils aimeraient en savoir plus.
  • Les cahiers interactifs, où les élèves notent sur une page les notions apprises, puis sur la page suivante leurs réflexions concernant ces notions. 
  • Des questions de réflexionauxquelles les élèves répondent après avoir terminé un test de contrôle, et qui deviennent alors partie intégrante de ce test. Il peut s'agir par exemple d'une réflexion sur le processus mis en oeuvre pour réaliser le test lui-même, ainsi que sur le résultat.
  • Les billets ou tickets de sortie, où les élèves, à la fin de la leçon, répondent sur une petite feuille de papier à une question liée au contenu de la leçon, et la remettent à l'enseignant en quittant la salle.
  • Les forums de discussion en ligne, où les élèves peuvent résumer ce qu'ils ont appris et commenter les points clés soulevés par les autres.
 

peerassess   L'évaluation par les pairs : elle peut s'avérer parfois délicate... Les élèves risquent en effet de s'échanger des commentaires de retour assez peu utiles, peu amènes voire négatifs. De plus, ils craignent souvent que la « critique » de leurs camarades n'affecte leur note. Le risque en vaut cependant la peine : être capable de donner et de recevoir des commentaires de retour de manière positive se révèle être une composante importante de l'apprentissage, une véritable compétence et une réelle qualité de caractère.

L'enseignant peut répondre à ce problème en proposant des structures et lignes directrices claires pour l'évaluation par les pairs, afin d'aider les élèves à développer cette compétence, et les rassurer en leur expliquant que les commentaires de retour ne sont pas notés. Cela peut se faire par exemple sous la forme de rubriques simples à remplir par les élèves après avoir observé le travail de leurs camarades, en indiquant clairement les sujets sur lesquels doivent porter leurs retours et leurs remarques. 

Il est intéressant de noter que les activités d'auto-évaluation vues plus haut peuvent devenir aussi des activités d'évaluation par les pairs, si elles sont pratiquées en groupes.

fleche haut

Matière à réflexion Matière à réflexion : Quelles autres idées avez-vous pour aider les élèves à apprendre en s'auto-évaluant ? Quelles autres stratégies d'évaluation par les pairs avez-vous essayées ?