20 conseils et astuces pour nouveaux enseignants

Par Annette Breaux*

C'est votre tout premier poste d'enseignant(e), et vous vous apprêtez à marquer bien des jeunes vies d'une manière indélébile ! Félicitations ! D'ailleurs, votre toute nouvelle paire de lunettes vous va très bien ! 

20 conseilsEt voilà, une carrière prometteuse vous attend. Vous êtes à la fois enthousiaste et terrifié(e). Avec optimisme, vous avez signé un contrat avec un établissement qui vous garantit une formation de base et un soutien durant vos premières années d’activité professionnelle.

En tant que débutant(e) dans l’enseignement, vous ne savez pas encore tout ce qui faut pour un enseignement efficace, mais ces vingt conseils et astuces vous permettront de démarrer avec confiance et sérénité.

 

Mes 20 conseils

  1. Osez poser des questions sans craindre de passer pour un(e) incompétent(e). C’est précisément un des points forts des véritables professionnels, leur manie de toujours poser des questions, de s’informer continuellement. Donc, si vous ne savez pas – et cela sera souvent le cas – demandez tout simplement ! Fuyez les mauvaises influences. Il y aura toujours une Mme « Je tiens à vous avertir…» dans n’importe quelle école. Restez courtois avec ce genre de personne, mais évitez d’entrer dans son jeu en acceptant des conversations à caractère négatif. Résistez à tout prix à la tentation de vous lamenter ou de répandre des commérages. 
  2. Ayez en tout temps un plan directeur pour votre classe. Exprimez clairement ce que vous attendez de vos élèves et assurez-vous qu’ils ont bien compris ce qui leur est demandé. Fixez vos règles (pas plus de cinq !) et appliquez-les à la lettre et de manière constante. Etablissez vos méthodes (vous en aurez beaucoup) et exercez-les continuellement. Il est essentiel de rester cohérent en tout temps !
  3. Rappelez-vous que l’enseignement est une question de popularité. Si vos élèves ne vous apprécient pas, ils n’apprendront probablement rien de vous. Vous voulez que vos élèves vous aiment ; c’est juste, mais attention à ne pas confondre l’attitude amicale et le copinage ! Vos jeunes ont beaucoup d’amis, dont certains les induisent en erreur. Par contre, vous êtes leur professeur(e), un adulte qui les enseigne, les aide, les guide, les inspire et les interpelle. Néanmoins, restez toujours amical(e), leur servant de modèle dans votre fonction d’enseignant(e) et de guide. Les professeurs adulés et populaires sont toujours qualifiés de gentils, compétents, attentifs et cohérents par leurs élèves.
  4. Portez des vêtements qui reflètent votre fonction de professionnel(le). Ne faites pas l’erreur de vouloir paraître décontracté(e) et « cool ». Même si vos élèves vous trouvent décontracté(e), ils ne vous respecteront pas pour autant. 
  5. Postez-vous tous les matins devant votre miroir et posez-vous cette question : si j’entrais dans un magasin avant de me rendre à l’école, me prendrait-on là-bas pour une personne professionnelle qui se rend à son travail ? Si la réponse est « oui », alors vous êtes habillé(e) comme votre fonction l’exige.
  6. Agissez en professionnel(le). Vous êtes observé(e) par tous : vos élèves, les parents, votre entourage et vos collègues. Ne faites ou ne dites rien qui ne reflèterait pas votre position de professionnel(le). En effet, tant la communauté scolaire que le monde extérieur vous tiennent en haute estime.
  7. Veillez à  ce que les apprentissages et les contenus dispensés correspondent au vécu et à la réalité de vos élèves. Par exemple, une leçon portant sur la loi de la gravité de Newton appliquée sur le sport, comme le football ou les jeux vidéo, sera bien plus intéressante que le simple exposé de cette loi physique.
  8. Sachez d’emblée trois choses essentielles : 1. Vous ne gagnerez jamais assez d’argent comme enseignant(e), 2. Tous vos élèves n’auront pas toujours un comportement adéquat, et 3. Vous aurez toujours beaucoup de paperasse à faire. Enseigner n’est pas facile, il est vrai, mais les récompenses et les encouragements dépassent de loin les difficultés.
  9. Soyez à jour dans votre charge de travail. Réservez quotidiennement des plages horaires pour planifier, évaluer les travaux de vos élèves et régler de la paperasse. La procrastination (remettre les choses au lendemain) est votre ennemie !
  10. Saluez vos élèves tous les jours dès leur entrée en classe. Ne sous-estimez pas l’importance pour eux de se sentir attendus et bienvenus. De grandes sociétés telles que les hypermarchés Walmart (aux USA) l’ont compris depuis longtemps et mettent un point d’honneur à saluer tous les clients individuellement. En effet, un client bien traité sera plus disposé à acheter les produits et articles proposés par l’enseigne. De même, lorsque vos élèves se sentent accueillis et appréciés, ils « achèteront » plus volontiers ce que vous leur offrez – du contenu, des capacités, et une soif d’apprendre.
  11. Apprenez à bien connaître vos élèves. Ils ont besoin d’expérimenter que vous vous souciez d’eux individuellement. Dans ce cas, ils travailleront davantage et amélioreront leur comportement.
  12. Soyez vous-même la personne la plus positive qui existe.  « Attendre Noël avant de sourire » (ndt. idiom.) est un très mauvais conseil. Les jeunes ont besoin de côtoyer des adultes heureux. Nous avons aussi été engagés en tant qu’acteurs et actrices. Même dans les jours les plus sombres, ayez quand même l’air joyeux et enthousiaste si vous voulez rester efficace.
  13. Soyez prudent lorsque vous donnez des détails de votre vie privée sur les réseaux sociaux. Sur le net, n’écrivez rien que vous ne souhaitez que vos élèves ou leurs parents ne lisent.
  14. Communiquez bien avec les parents. Envoyez-leur de petites missives lorsque leurs enfants ont bien fait ou ont réussi quelque chose. Communiquez-leur les moments forts vécus en classe. Les parents qui réalisent que vous vous souciez vraiment de leur enfant s’impliqueront davantage en collaborant avec vous.
  15. Ne vous laissez pas manipuler par vos élèves. Gardez votre sang-froid et ne leur laissez pas croire qu’ils vous ont offensé(e) ou énervé(e) personnellement. Restez calme et gardez le contrôle, en particulier avec les élèves qui ont perdu le leur.
  16. Que toutes vos décisions soient prises pour le bien de l’élève, et non du vôtre en premier. Lorsque vous êtes fatigué(e) et que vous envisagez de donner du travail à votre classe, afin de vous reposer ou de corriger des copies, posez-vous alors la question suivante : « Est-ce que cela leur profitera le plus ? » Cette seule question vous remettra sur les rails.
  17. Faites preuve de psychologie. Lorsqu’un élève se comporte mal, prenez-le à part et demandez-lui si tout va bien. Montrez votre sollicitude et votre compréhension lorsque vous devez gérer un enfant frustré.
  18. Que votre salle de classe soit en réalité celle de vos élèves : affichez leurs photos, leurs productions artistiques et tout ce dont ils sont fiers. Que toute personne qui pénètre dans cet espace puisse recevoir ce message : « Ce sont nous, les élèves, qui nous sommes appropriés cette salle, et nous en sommes très fiers. Notre enseignant(e) aussi en est très fier(e) (comme il(elle) l’est de nous) ! »
  19. Soyez toujours conscient(e) de l’importance de votre influence, et que celle-ci ne dépend pas de la conduite de l’élève, mais de vous-même. Ne prenez pas le comportement de vos élèves à votre égard à titre personnel. Si des attitudes ou des actions de leur part vous ont offensé(e) ou blessé(e), ne le leur montrez jamais. Souvenez-vous que vous êtes un adulte et un professionnel et agissez en tant que tel(le). C’est ainsi que l’on vous traitera en retour.
  20. Ne désespérez jamais d’un(e) élève, quelle qu’en soit la raison. Les enfants et les jeunes doivent pouvoir être dans des classes tenues par des enseignants qui ne les  laisseront pas tomber, quelles que soit leur conduite ou leurs capacités.

 

Conclusion

Si vous suivez ces 20 conseils cette année et les années suivantes, et si vous continuez d’apprendre, de grandir et de vous consacrer entièrement à vos élèves, on vous aimera et on se souviendra de vous comme d’un maître (maîtresse) qui a marqué des vies et qui a vraiment fait la différence. Alors, bienvenue à vous, le (la) nouvel(le) enseignant(e), qui vous consacrez à la profession la plus noble qui existe sur terre !

 

J’enseigne

J’allume une étincelle dans un cœur obscurci

Je réchauffe le cœur d’une âme transie

Mon regard se porte plus loin, au-delà de l’apparence,

Derrière l’aspect, sous la surface.

J’étanche une soif, j’allège une peine,

Je fournis la nourriture qui fortifie,

Je touche, j’aime, je ris, je pleure,

Je veux combler tous les besoins.

Alors que je donne, je reçois de chacun

Bien plus en retour.

Je suis béni au-delà de toute mesure – J’enseigne.

Annette Breaux

 

* Annette Breaux (Américaine) compte parmi les auteurs et orateurs les plus appréciés en matière d’éducation aujourd’hui. Elle a écrit un livre à grand tirage « 100 réponses aux enseignants qui débutent et à leurs mentors » et a co-signé des livres avec Harry Wong et Todd Whitaker.

Email : AnnetteLBreaux@yahopo.com. Twitter : @AnnetteBreaux.