Le respect dans et hors de la salle de classe - mode d'emploi

par Paul Madsen

Comment forger une attitude empreinte de respect dans nos élèves, à la fois en classe et hors des murs de l’école? Comment les encourager à respecter leurs pairs, leurs parents et leurs enseignants?

respect classePour chacun d’entre nous, le respect à l’égard d’autrui, de l’autorité et de soi-même est essentiel au développement du caractère. Une compréhension pertinente du respect par l’enseignant influencera celle de l’élève. Mais il faut se rappeler que le respect est toujours tributaire des relations et qu’il se manifeste dans un contexte relationnel. Luc 6, 40 souligne que “tout disciple accompli sera comme son maître”. Il s’agit là d’une relation qui s’est développée au fil du temps, dans des rapports de qualité dans toutes sortes de situations et de circonstances. Nos élèves ont besoin de voir des enseignants dont la vie témoigne de ce respect pour avoir envie d’appliquer ces principes dans leur propre vie. C’est à cela que nous devons penser lorsque nous les enseignons sur cette qualité du caractère dans nos rapports quotidiens.

 

Dimensions relationnelles

La première dimension relationnelle de cette qualité de caractère est le respect pour Dieu. Une saine crainte de Dieu et un amour déférent à Son égard nous motivent en tout temps à faire les bons choix ou les actes appropriés, même lorsque personne ne nous voit – voilà la bonne définition du "caractère". En faisant preuve d’un caractère solide, nous gagnons le respect des autres et Dieu bénit notre vie et nos efforts. Souvenons-nous que c’est là le plus grand commandement ! Matthieu 22, 37 déclare : “Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.

La seconde dimension concerne le respect d’autrui. Une juste appréciation de la valeur d’autrui constitue le fondement pour des relations solides. C’est un processus en plusieurs étapes : ouverture, hospitalité, acceptation et amitié. L’amitié nous offre une nouvelle perspective de la vie “centrée sur autrui” et des compagnons avec qui partager les joies et les peines quotidiennes de la vie. Matthieu 22 continue en ces termes : “Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.

La troisième et dernière dimension est le respect de soi. Une juste appréciation de votre position (une saine humilité) et une bonne gestion de votre bien-être physique, spirituel et émotionnel démontrent un authentique respect de soi. L’humilité produit une vie qui témoigne d’une croissance constante et d’un important potentiel de réussite. Jacques nous rappelle que ”Dieu résiste aux orgueilleux mais il fait grâce aux humbles.

Il existe 3 rôles relationnels entre les enseignants et leurs élèves qui permettent de construire des relations respectueuses et positives (selon des études voir en fin de texte *):


1. L’enseignant instructeur

Un bon instructeur est un enseignant digne de respect, car il sait parfaitement quoi et comment enseigner. Voici ce qui le caractérise : il démontre un réel enthousiasme pour apprendre, aime l’enseignement et son processus, est un bon communicateur (ses explications et ses exigences sont présentées avec clarté), veille aux meilleures façons d’apprendre (activités, collaboration, applications pratiques, projets dans la vie concrète, etc.), enseigne ses élèves à poser les bonnes questions, fixe des objectifs élevés mais raisonnables, enseigne aux enfants comment penser, au lieu de juste leur dire quoi penser, et les tient à l’abri des distractions.


2. L’enseignant gestionnaire

Etre un bon gestionnaire d’une classe signifie que l’enseignant privilégie une croissance personnelle positive de chacun de ses élèves. Il fait preuve d’équité en considérant chacun de la même façon, exigeant d’eux qu’ils donnent le   meilleur d’eux-mêmes en apprenant le mieux possible, quelles que soient leurs caractéristiques intellectuelles, ethniques, culturelles, de genre, socioéconomiques ou physiques. Il nous faut faire la différence entre être autorisé et être autoritaire, c’est-à-dire que l’on reste en position d’autorité, mais pour les bonnes raisons.


3. L’enseignant en tant que personne 

Etre un auditeur actif implique une interaction véritable avec votre élève et avec ses idées, en faisant preuve de compréhension. Etre authentique signifie que vous exprimez vraiment vos impressions et vos opinions, afin que vos élèves aient confiance dans votre enseignement. Etre amical implique que vous restiez ouvert et accessible, de façon à permettre à vos élèves de vous partager leurs valeurs et opinions, assurés que vous leur donnerez toute votre attention. Communiquer votre acceptation, c’est faire savoir à vos élèves que vous continuez à les considérer et à les apprécier en tant que personnes, même après qu’ils aient échoué ou fait preuve d’un mauvais comportement (traitez le comportement et non le caractère de la personne !)


Questions de réflexion

  • Comment démontrez-vous du respect pour Dieu, pour autrui et pour vous-même au quotidien ?
  • Quelle est votre principale motivation lorsque vous demandez le respect de vos élèves ?
  • Dans quelle mesure stimulez-vous le respect au niveau des relations avec eux…
    • ... en tant qu’instructeur professionnel ?
    • ... en tant que gestionnaire de votre classe ?
    • ... en tant que personne ?

 

Pour en savoir plus

Vous pouvez vous procurer le livre Classroom Behavior Management in a Diverse Society by Herbert Grossman, Mayfield Publishing Company, Mountain View, California, 1995, pour en lire davantage sur cet important sujet.